Nos étoiles contraires

Auteur: John Green
Titre original: The fault in our stars
Edition: Penguin Books
Pages: 313
Genre: Jeunesse, Romance
Coup de coeur: ♡ ♡ ♡

Une très jolie surprise que cette lecture! Après avoir moyennement apprécié Tous nos jours parfaits de Jennifer Niven, j’avais peur de ne pas être touchée par ce livre. Alors je ne serai pas dire ce qui m’a fait aimer l’un et pas l’autre mais Nos étoiles contraires m’aura chamboulée et énormément touchée.

nosetoilescontraires

Je pense que quasiment tous le monde a entendu parler de ce livre qui traite du dur sujet du cancer chez les enfants/adolescents, je ne vais donc pas trop m’étaler sur son résumé.

J’ai adoré le personnages d’Hazel, elle est très mature et tient des réflexions poussées et qui m’auront fait réfléchir sur ma vie et tout ce que je prends pour acquis. Il est très intéressant de se retrouver dans la peau d’un enfant malade et de ressentir ce qu’il peut ressentir, comment il perçoit le regard des autres mais aussi de comprendre comment la vie de ces enfants est modifiée du jour au lendemain et devient centrée autour de la maladie.

Je ne vais pas vous cacher, j’ai énormément pleuré pendant ma lecture. Pleuré pour cette injustice, cette maladie qui détruit mais aussi pour la beauté de cette histoire d’amour entre les deux adolescents. (Et pourtant je ne suis pas une adepte des romances!!). J’ai pleuré mais j’ai aussi ris. La plume d’Hazel/John Greene est pleine d’humour et de sarcasme.

Vous l’aurez compris, ce livre m’aura fait passé par énormément d’émotions et aura été un total coup de coeur. Je ne suis pas sure cependant que j’ai envie de voir le film, je préfère garder cette lecture et les émotions qu’elle m’aura apportée pour moi et ne pas mettre d’images dessus.

Je vous laisse avec un des passages qui m’aura le plus touchée, peut être est-ce mon coté ingénieur qui aime la logique de cette déclaration! (J’ai volontairement omis les noms pour ne pas faire de trop grand spoiler).

I can’t talk about our love story, so I will talk about math. I am not a mathematician but I know this: There are infinite numbers between 0 and 1. There’s .1 and .12 and .112 and an infinite collection of others. Of course, there is a bigger infinite set of numbers between 0 and 2, or between 0 and a million. Some infinities are bigger than other infinities. A writer we used to like taught us that. There are days, many of them, when I resent the size of my unbounded set. I want more numbers than I’m likely to get, and God, I want more numbers for [..]. But [..], my love, I cannot tell you how thankful I am for our little infinity. I wouldn’t trade it for the world. You gave me a forever within the numbered days, and I’m grateful.

Cette lecture compte pour le Challenge un mois=une consigne, le Challenge new PAL 2016 et pour la consigne Un bestseller Young Adult de l’Ultimate Reading Challenge.

1 mois 1 consigne 2016New Pal 2016ultimate-reading-challenge1

 

 

Publicités

16 réflexions sur “Nos étoiles contraires

      1. Et oui héhé ! J’ai beaucoup aimé, mais forcément je ne peux pas comparer avec le livre. Il m’a ému, encore plus à la fin. Bordel ! J’ai trouvé original le pessimisme d’Hazel qui est juste du réalisme en vérité, car je m’attendais plutôt à une pseudo leçon de vie du type « je vais crever mais je profite à fond de la vie sans jamais me plaindre » ce qui est plus courant dans les histoires. (tu me diras, la bande-annonce annonce la couleur mais je les regarde rarement avant de voir le film^^ je l’ai vue après ce qui est logique hein!) Après il m’avait été conseillé par des filles qui avaient aussi aimé le livre et trouvaient que c’était une bonne adaptation.

        J'aime

      2. oui je suis totalement d’accord avec toi à propos d’Hazel cela nous change des scénarios classiques sur ce genre de sujet. De plus, je trouve qu’elle a des réflexions super intéressantes. Je suis bien contente que le film t’aie plu, je vais peut être le regarder alors! Oui, la fin……. on est d’accord!!!!

        Aimé par 1 personne

  1. J’ai beaucoup aimé 🙂 mais je dois avouer que le fait d’avoir tant lu qu’il allait me faire pleurer, etc., m’a empêchée de me laisser aller totalement à l’émotion
    L’adaptation cinématographique n’est vraiment pas mal, elle respecte plutôt bien le livre ^^

    J'aime

    1. Oui cela m’arrive aussi souvent de me faire « spoiler » les émotions! 🙂
      Je vais peut être regarder le film finalement, les avis convergent pour dire qu’il est bien! Merci pour ton commentaire!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s