La couleur pourpre

Auteur: Alice Walker
Titre original: The Color Purple
Première parution v.o: 1982
Genre: drame, roman épistolaire
Coup de coeur: ♡ ♡ ♡

J’ai découvert ce livre sur le blog Les écrits de Julie, elle participe au club de lecture féministe créé par Emma Watson sur GoodReads et ce livre était la lecture du mois de février. Suite à la lecture de son blog, j’ai lu le livre et visionné le film dans la foulée. Tous les deux ont été un immense coup de coeur!

«The world is changing I said. It is no longer a world just for boys and men.»

9782221110539fs

Comme j’habite en Irlande, il était plus facile pour moi de me procurer ce livre en anglais (je l’ai trouvé à la bibliothèque sans problème). Julie avait prévenu que le language pouvait être assez dur à lire en version originale car l’un des personnages parle dans le dialect des noirs américains sans trop d’éducation de l’époque. Heureusenement je n’ai pas eu trop de problèmes à comprendre ma lecture (J’ai par contre eu besoin de sous-titres pour le film!!). Bref revenons au vif du sujet.

Ce roman raconte l’histoire de deux femmes noires, deux soeurs très liées qui vont être séparées par la vie et vont s’écrire des lettres. Des lettres qui n’arriveront jamais ni à l’une ni à l’autre.
Nous nous trouvons au début des années 1900 dans la campagne sud des Etats-Unis en Géorgie. Celie s’est fait mariée à un homme cruel qui la maltraite et qui intercepte toutes les missives que sa soeur Nettie lui envoie. Celie va donc écrire des lettres à Dieu pour lui raconter sa vie. Au travers des lettres de Celie puis de Nettie nous allons découvrir la vie des femmes de couleurs et des abus qu’elles subissent. L’esclavage est aboli, mais le racisme est toujours présent et les femmes noires se retrouvent tout en bas de l’échelle sociale américaine.

Ce livre a gagné le prix Pulitzer le National Book Award for Fiction mais a aussi été fréquemment censuré à cause de la violence qui s’y trouve et du contenu sexuel explicite. L’auteure aborde en effet des thèmes forts et marquants comme le viol, l’homosexualité, le racisme et la violence contre les femmes. Rien qui selon moi ne justifie la censure 🙂

Ce qui m’a le plus marqué dans ce livre c’est la force des différentes femmes que l’on va rencontrer. Elles ont chacune leur façon de survivre dans ce monde si peu accueillant pour elles. Celie est certainement mon personnage préféré, femme-enfant soumise qui a peur de son mari et qui lui obéit au doigt et à l’oeil. Cependant quand elle écrit à Dieu, elle ne nomme pas son mari, il reste Mr ____ . Elle lui enlève ainsi le droit de son nom, son identité en temps qu’homme en quelque sorte, montrant ainsi qu’il n’est pas digne de son respect. C’est un petit acte de rébellion certes, mais cela en est un quand même. Sa force va grandir tout au long de sa vie et j’ai trouvé l’évolution de ce personnage très intéressant. Il y a aussi le personnage de Shug Avery, une chanteuse de blues qui fait tourner la tête à tous les hommes. Elle est une femme indépendante et sa sensualité est son moyen de défense.
Ce livre est aussi rempli d’amour. L’amour entre les deux soeurs qui est plus fort que tout mais aussi l’amour et le soutien que les femmes développent entres elles.

La couleur pourpre est un livre poignant et fort que je recommande à toutes femmes de lire.

J’ai ensuite regardé le film de Steven Spielberg sortit en 1985. Ce film aura été lui aussi un coup de coeur. J’ai adoré Whoopi Goldberg dans le role de Celie, j’ai trouvé qu’elle avait un jeu très juste et je me l’imaginais exactement pareil. Steven Spielberg a pris quelques liberté sur la fin de l’histoire mais cela ne m’a dérangé. J’ai trouvé qu’il avait mis en avant les points forts du livre et laissé de coté les bons passages.  J’ai été très émue pendant de visionnage de ce film. Si vous êtes comme moi, n’oubliez pas le paquet de mouchoirs!

2010. La couleur pourpre

Je remercie Julie de m’avoir fait découvrir ce livre, cela aurait été vraiment dommage de passer à coté. Si vous voulez lire son avis sur le livre, il se trouve ici.

Ce livre compte pour la consigne un gagnant du National Book Award de l’Ultimate Reading Challenge.

Publicités

10 réflexions sur “La couleur pourpre

  1. J’ai ajouté ce roman à ma PAL il y a quelques temps et ton avis renforce mon envie de le lire. Les personnages notamment ont l’air très intéressant. J’essayerai de me le procurer peut-être plus tôt que prévu 🙂

    J'aime

  2. Je n’ai pas lu le livre mais j’ai regardé ce film lorsque j’avais 11/12 ans. C’était la première fois que je voyais l’actrice Whoopi Goldberg dans un rôle sérieux. C’est un des films qui m’a beaucoup marquée. Je prends plaisir à le revoir… Avec une boîte de mouchoirs.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s